Revue de presse 2012

Vendredis musicaux. Bach et Schubert au programme (Crozon, 24

Quatuor Opus 29

Aujourd’hui Musiques à Crozon, dans le cadre des vendredis musicaux, propose deux concerts à l’église Saine-Pierre de Crozon. Arthur Nicolas-Nauche, jeune virtuose qui vient de terminer brillamment son cursus au CRR (Conservatoire à rayonnement régional), à Rennes, au printemps dernier, vient, à 11h, pour offrir un programme riche, comportant des oeuvres de Bruhns, Nicolas de Grigny et surtout, de Bach. En 2011, à 17 ans à peine. Arthur Nicolas-Nauche est nommé à l’orgue de l’abbatiale du mont Saint-Michel. C’est a l’école de musique de Dinan qu’il a découvert l’orgue. Il est entré ensuite à Rennes, où il a suivi les cours de DamienSimon et Mickaël Durand, et où il a remporté son prix. Par ailleurs, il a travaillé l’improvisation avec Guillaume Le Dréau (qu’on a entendu ici même vendredi dernier). C’est d’ailleurs par une Petite suite improvisée qu’il terminera son programme. Entrée libre.

« La jeune fille et la mort »

Le deuxième concert, qui débutera à 21h, sera interprété par te Quatuor Opus 29. C’est une oeuvre majeure du répertoire de la musique de chambre que les spectateurs de Musiques à Crozon entendront ce soir. «La Jeune Fille et la Mort*, de Schubert, est sans aucun doute avec le quintette « La Truite » le titre le plus connu de ce monument de la musique romantique, en tout cas de sa musique de chambre. Le quatuor Opus 29 a souhaite associer à ce programme une pièce d’un autre génie, étoile filante de la musique romantique (il est mort de tuberculose avant ses 20ans) et surnommé «le Mozart espagnol: Juan Crisostomo de Arriaga, dont nous entendrons le premier quatuor. Jean-Philippe Brun, fondateur d’Opus 29, dirige, par ailleurs, l’orchestre symphonique de l’UBO (Université de Bretagne occidentale), avec lequel il donne de nombreux concerts. Boulimique de musique, enseignant réputé, il est aussi professeur d’alto au conservatoire de Brest.  (Le Télégramme, 24/08/2012)

——————–

Opus 29 reprend Schubert à Crozon vendredi. Les spectateurs de Musiques à Crozon entendront une oeuvre majeure du répertoire de la musique de chambre, vendredi soir. La Jeune Fille et la Mort, de Schubert, est sans aucun doute avec La Truite, le titre le plus connu de ce monument de la musique romantique, en tout cas de sa musique de chambre.

Le quatuor Opus 29 a souhaité associer à ce programme une pièce d’un autre génie, étoile filante de la musique romantique, il est mort de la tuberculose avant ses vingt ans, et surnommé « le Mozart espagnol » : Juan Crisostomo de Arriaga, dont nous entendrons le premier quatuor.

Jean-Philippe Brun, fondateur d’Opus 29, dirige par ailleurs l’orchestre symphonique de l’UBO (université de Bretagne occidentale), avec lequel il donne de nombreux concerts, notamment à Crozon, où il est invité chaque année par les Amis de la musique. Boulimique de musique, enseignant réputé, il est aussi professeur d’alto au conservatoire de Brest.

 Vendredi 24 août, à 21h, 10 €, tarif réduit : 7 €, gratuit jusqu’à 12 ans. Renseignements: musiquesacrozon@gmail.com ou au 02 98 26 19 48.  (Ouest-France, 23/08/2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.