Revue de presse 2009

Opus 29 ENM 2009Borodine et Chostakovitch à l’Auditorium le 13 décembre 2009. Le Quatuor Opus 29: Jean-Philippe Brun, Cécile Maudire-Nocq, Cyril Quémeras et Ruth Ehkirch-Boranian dimanche dernier à l’auditorium de Brest.

L’ensemble Entre Sable et Ciel proposait dimanche un concert de musique de chambre par le Quatuor Opus 29 dans un programme « De Saint-Petersbourg à Leningrad » (Quatuor n°1 d’Alexandre Borodine et Quatuor n°8 Dimitri Chostakovitch).

S’il fallut plus de cinq ans à Borodine, médecin et violoncelliste autodidacte, pour composer son quatuor, Chostakovitch, en 1960, écrivit son quatuor n°8 en 3 jours seulement, expliquait Jean-Philippe Brun. Le compositeur séjournait alors à Dresde et ce Quatuor testament fut alors dédié aux victimes de la guerre et du nazisme ». Le caractère tourmenté du compositeur et les circonstances de la création donnent à l’œuvre une dimension dramatique et poignante qu’Opus 29 a su transmettre avec justesse, délicatesse et émotion, dans le second mouvement notamment, particulièrement pathétique. Quant à l’œuvre de Borodine, les musiciens nous ont permis de savourer son relief et ses contrastes, en interprétant avec légereté, délicatesse, energie ou fougue, l’alternance de mouvements amples et tragiques, les passages alertes et vifs et les plages calmes et sereines.

—————-

Guipavas: 600 écoliers découvrent la musique classique. Le quatuor Opus 29 a initié les enfants aux rudiments de la musique classique. La musique classique est une musique vivante. C’est ce qu’ont découvert mardi après-midi au centre Alizé les élèves de cinq écoles : Notre-Damede Tourbian, Prévert, Notre Dame du Sacré-Cœur, Pergaud et l’école du Château d’eau à Gouesnou. La rencontre entre le quatuor Opus 29 et les enfants était proposée par le conservatoire de musique de BMO. Jean-Philippe Brun, Cyril Quémeras, Cécile Maudire-Nocq et Ruth Ehkirch-Boranian ont fait découvrir leur art aux enfants au travers de morceaux très connus comme L’Été de Vivaldi mais aussi de la musique russe qui était le thème du concert « De Saint-Pétersbourg à Léningrad » joué le soir même. (24/11/2009)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.