Revue de presse 2004

Semaine musicale : un final en trois notes. Le final de la Semaine musicale, initiée par l’école Intercommunale de musique du Cap-Sizun s’est joue en trois temps: la remarquable prestation du Quatuor Opus 29 à l’église Saint-Julien, l’audition de fin d’année délocalisée à Mahalon, la journée portes ouvertes. Les mélomanes n’ont véritablement pas boudé leur plaisir soutenant cette première musicale d’une qualité exceptionnelle. Le quatuor a cordes Opus 29 a offert à l’auditoire de revisiter le motif sauvage, abrupt, fortissimo de l’oeuvre majeure du maître Franz Schubert : « La jeune Fille et la mort ». Un pur bonheur que ce cri de défi qui ouvre « le devenir » du Quatuor en ré mineur, toujours plus tragique, au fur et à mesure qu’il se déroule. Thème poignant, un des plus douloureux, des plus insoutenables de toute la musique que cette confession Intense : le colloque altier du musicien avec la Mort, sa hantise… Schubert y ruse avec La Camarde « le squelette à la faux », le finale, presto se vit comme une course à l’abîme… (Le Télégramme, 29/06/2004)

——————–

La chorale Cantoria et le quatuor Opus 29 en concert à Kerbonne. Dimanche après-midi, l’église de Kerbonne retentissait de chants et musiques romantiques allemands, devant un public averti et déjà conquis. La chorale Cantoria a tout d’abord chanté Mendelssohn dont le répertoire présente une relative difficulté. Malgré cela, les choristes l’ont interprété avec brio et sans partitions. La soprane Natacha Figaro, qui a obtenu le premier prix du concours Tremplin des jeunes talents, à Auray, en 2001 s’est jointe à eux pour le second morceau.

Chaque année un thème. Puis, « La Jeune Fille et la Mort », de Schubert, a montré le talent du quatuor Opus 29, né en 1998 de la volonté d’un groupe d’amis. Les choeurs et cordes ont ensuite entamé un *Stabat mater*, une première en France, puis ont achevé le concert par des chants tziganes de Brahms. «Chaque année, nous travaillons un thème nouveau, l’année prochaine, le repertoire, nous le prendrons dans les pays ayant une ville jumelée avec Brest, notre manière à nous de fêter 2004″, déclarait le chef de choeur, Jean-Claude Quéro. (Le Télégramme, 29/04/2004)

——————–

2004-04-27 St-Corentin2

Concert Quimper 27 avril 2004

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.